RTL (France)


Sexe : faire l'amour dans l'espace, comment cela se passe ?


Alors que des voyages vers Mars seront organisés dans quelques années, on se pose la question : comment s'envoyer en l'air quand on est dans l'espace ?


La scène de sexe entre Jennifer Lawrence et Chris Pratt dans le vaisseau spatial de Passengers vous a donné des idées ? Faire l'amour dans l'espace est l'un de vos fantasmes ?


Alors que la conquête avance et que des voyages vers Mars pourraient être organisés au cours des années 2030, les scientifiques commencent à réfléchir à l'organisation : nourriture, hygiène, cohabitation... Si bientôt de nouveaux humains sont envoyés dans l'espace, la question des relations sexuelles au dessus de la stratosphère est justifiée.


Entre les rumeurs et les idées de positions fantaisistes en apesanteur, le sujet n'est pas si improbable. Ses enjeux éthiques, pratiques, mais aussi la question de la santé commencent à intéresser la communauté scientifique. On vous explique comment cela se passe si l'on veut faire l'amour dans l'espace.


Est-ce déjà arrivé ?


À l'évocation de ce sujet, une question vous vient probablement à l'esprit : des humains ont-ils déjà couché ensemble ailleurs que sur la Terre ? Officiellement, la réponse est non, comme le rappelle le spécialiste de l'astronomie Olivier Sanguy, interrogé par 20 Minutes. "Si c'était arrivé, ça se saurait. Au moins une personne n'aurait pas pu s'empêcher de le dire".


Pourtant, des rumeurs vont bon train depuis des années. Des astronautes russes auraient eu une relation sexuelle pendant une mission à bord de Saliout 7 en 1982. Mais la cosmonaute Svetlana Yevgenyevna Savitskaya a toujours refusé de dire avec quel occupant de la station et dans quelles conditions cela s'était produit.


Dix ans plus tard, un couple d'Américains s'est envolé ensemble dans la station spatiale internationale. Mais Jan Davis et Mark Lee ont attendu que leur entraînement ait débuté pour révéler qu'ils s'étaient mariés quelques mois plus tôt. Il était alors trop tard pour leur trouver des remplaçants. Les amoureux jurent n'avoir jamais eu le temps d'avoir des rapports sexuels pendant leur mission.


Le mystère reste entier autour des relations sexuelles humaines, mais des animaux se sont déjà accouplés dans l'espace. Après de nombreuses tentatives avec des rats, des frelons, des mouches ou encore des asticots, le premier coït réussi a eu lieu en 1994. Il s'agissait de petits médakas, des poissons très répandus dans les rizières, raconte Futura Sciences.


L'apesanteur, avantage ou inconvénient ?


Si vous imaginez une partie de jambes en l'air sensuelle en apesanteur, balayez cette idée de votre esprit. La réalité est bien loin de la scène finale du film de James Bond, Moonraker, où les deux amants sont enlacés, flottant au milieu de la station spatiale.


Dans la vraie vie, l'absence de gravité peut causer quelques soucis pratiques au moment de passer à l'acte. Il faudrait en permanence s'assurer qu'on se tient bien à l'autre pour éviter de flotter chacun de son côté. Sans compter que tous vos mouvements peuvent propulser votre partenaire à l'autre bout de la pièce. Un moment qui s'annonce compliqué et bien moins agréable qu'on ne le pense...


Autre point qui pourrait poser problème : les effets de la microgravité sur les fluides corporels. Si l'érection fonctionne plutôt bien dans l'espace, la lubrification vaginale pourrait être difficile une fois à bord d'un vaisseau spatial. "Les fluides, comme la sueur et les larmes, ont tendance à s'accumuler à l'endroit où ils sont sécrétés en l'absence de gravité", affirme le physicien et astronome John Mills, à Buzzfeed.


Le fait d'être dans l'espace aurait également un impact sur la libido. L'absence de pesanteur terrestre altère les niveaux d'hormones, faisant chuter le taux de testostérone, l'hormone du désir, ce qui donne moins envie de faire l'amour.


Pour l'instant, les scientifiques s'intéressent assez peu à la question de la sexualité dans l'espace. "Il n'y a pas d'étude financée à ce jour sur le sujet", indique à 20 Minutes, Jean-François Clervoy, spationaute français qui a effectué trois missions avec la NASA. Mais avec l'éventualité des voyages sur Mars qui se rapproche, les chercheurs pourraient y réfléchir bientôt.


"On est conscient que quand on sera à 5-6 ans d'un voyage, il faudra faire des études là-dessus. Et sans doute embarquer des sextoys, des films porno et des préservatifs. Cette question fera forcément l'objet d'étude pour savoir quel est le problème et quelles sont les solutions", ajoute l'astronaute.


La question de la reproduction


Outre les aspects pratiques pour savoir si un rapport sexuel est possible ou non dans la stratosphère, la question des conséquences inquiète. Que se passerait-il si une femme tombait enceinte dans l'espace ? L'interruption de grossesse n'est pas envisageable à cause des risques médicaux et des problèmes légaux que cela causerait.


Surtout, on ne connaît pas les conséquences que les radiations et la microgravité pourraient avoir sur le futur bébé. En détaillant les expériences scientifiques sur les animaux, Futura Sciences explique que les résultats sont assez inquiétants et montrent que des anomalies du développement des embryons ont été repérés. Il est probable que la structure osseuse d'un foetus ne se forme pas correctement en microgravité, explique John Mills à Buzzfeed.


Quant aux menstruations, on ne connait pas l'incidence de l'absence de pesanteur sur ce phénomène. Jusqu'à maintenant, les astronautes féminines qui se sont envolées dans l'espace ont utilisé une pilule en continu pour empêcher leurs règles pendant leurs missions.


Face à toutes ces difficultés, il reste la masturbation. Le plaisir en solitaire ne semble pas poser problème dans l'espace. La technique a même un nom, plutôt imagé, dans le milieu des astronautes : la "pompe manuelle de sécurité", indique 20 Minutes.


En attendant, faute de pouvoir décoller pour atteindre le septième ciel, vous pourrez bientôt faire votre demande en mariage dans l'espace. ApoteoSurprise, une entreprise française veut proposer des voyages romantiques dans l'espace à l'horizon 2022.


ApoteoSurprise

101 rue de Sèvres

75006 Paris (France)

0033 6 03 15 37 06

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Pinterest Icon

Disclaimer - Terms - SARL company with a capital of 10,000 euros - SIRET 482 226 909 00026 - RCS Paris B 482 226 909 - PCL Hiscox No. HA RCP0230415

Copyright © 2006-2020 ApoteoSurprise, All rights reserved, Concept and scenarios registered, Trademark No. 043329077 registered at INPI Property Institute